Caresse Veloutée ;-)

L’un de mes produits préférés « caresse veloutée » un soin hydratant protecteur visage basé sur un mélange de kiwi 🥝 et de pêche 🍊 j’adore 😍 Caresse Veloutée crème hydratante visage antioxydant

Je l’utilise matin et soir, sa texture est fraîche et super agréable. L’odeur du kiwi et de la pêche est légère mais parfumée juste comme il faut.  Nettoyer votre visage et appliquer le soin caresse veloutée, votre peau est hydratée et souple et elle permet également de vous protéger des agressions extérieures comme on arrive en période de froid 🙁 cela tombe très bien 😉

L’essayer c’est l’adopter et je vous assure que moi c’est fait 🙂

 

 

Nouvelle gamme !

coucou :-D, aujourd’hui une nouvelle gamme vous ait proposée 😉 , pourquoi que des produits pour les femmes ? et les hommes ? il faut penser à eux aussi, de plus en plus d’entre eux prennent soin de leur peau. C’est pour cela que j’ai décidé de proposer une gamme qui leur est totalement dédiée 😉 de la  Crème de rasage à la Baume après-rasage en passant par le Gel nettoyant visage toute la gamme est faite pour qu’ils retrouvent une peau souple et douce, bien entendu ces produits sont également certifiés bio. Finis les peaux irritées et les petites plaques rouges sur les joues après le rasage 🙂

 

Vacances ou illusion ?

coucou ! je tenais à parler aujourd’hui du mot vacances, ce que ce mot exprime pour vous…. on rentre tous ou presque de vacances, bon mais est ce que vous vous sentez vraiment reposés ? beh moi non ; car en fait les vacances c’est une illusion. Les vacances, nous sommes bien d’accord est une période où l’on ne travaille pas, où on se déconnecte du boulot, de l’ordi, des mails et des appels téléphoniques professionnels…. est ce que c’est vraiment la réalité ? non, ce n’est pas la réalité, à peine arrivé sur le lieu de vacances que fait- on ? beh on prend une photo, on pose devant la mer pour vite le mettre sur insta ou facebook. Alors il est où le repos et les vraies vacances ? seriez-vous prêts à partir sans portable, sans ordi et tout le reste ? .-)

Les congés, opportunité de faire le vide absolu ? Loin de là. Si elles permettent (aussi) de décompresser, nos vacances n’ont jamais été aussi actives.
« Le farniente est une merveilleuse occupation. Dommage qu’il faille y renoncer pendant les vacances, l’essentiel étant alors de faire quelque chose », écrivait l’écrivain français Pierre Daninos en 1958 dans Vacances à tout prix, en regrettant l’oisiveté assumée des bourgeois du XIXe siècle dans leurs villégiatures. Avec l’instauration des premiers congés payés par le Front populaire en 1936 – deux semaines, portées à cinq semaines en 1982 –, puis la mise en place des 35 heures, les Français n’ont jamais eu autant de temps libre… Et ce temps libre n’a jamais été aussi actif !
Une conquête encore récente
« Des vacances où l’on ne fait rien, cela n’a jamais existé », affirme le sociologue Jean Viard1, spécialiste du sujet et auteur du livre Le Triomphe d’une utopie. C’est une période où l’on sort du quotidien, où l’on vit donc de nouvelles expériences et des interactions sociales différentes. C’est, notamment, un moment privilégié pour l’affectif. « On consolide la famille », met en avant le sociologue, qui rappelle que « beaucoup de couples ne se voient pratiquement plus le soir ». Autre enjeu des vacances : elles sont une retraite de la vie ordinaire. « Le vacancier va acquérir une nouvelle expérience qu’il va pouvoir confronter avec sa vie au retour », explique le sociologue. C’est notamment très important pour les enfants qui y apprennent la mobilité – comment prendre le train par exemple – et s’approprient une culture du voyage. Ils auront ainsi moins peur de l’inconnu et partiront par la suite plus facilement à la découverte du monde. D’un point de vue strictement économique, les vacances servent enfin à garantir l’efficacité des travailleurs. “Faire des ruptures est nécessaire à la productivité, indique Jean Viard. Croire qu’on produit beaucoup parce qu’on travaille beaucoup est une absurdité.” C’est également pendant cette période que le salarié consolide certaines compétences indispensables dans la vie professionnelle : utilisation d’Internet et des réseaux sociaux, par exemple, ou pratique des langues étrangères pour ceux qui partent à l’étranger…

 

Je reste à mes cosmétiques naturels !!

bonjour, aujourd’hui je tiens à vous parler d’un ingrédient mis à l’honneur ces derniers jours, le dioxyde de Titane :-&

comme vous pourrez le lire dans l’article que je vais vous mettre en ligne, le dioxyde de Titane serait reconnu comme cancérigène, il serait utilisé en particulier dans les crèmes solaires. Cet ingrédient est déjà utilisé dans l’alimentation donc j’en reviens à dire « on bouffe que de la m…e », le dioxyde de Titane va donc être supprimé de l’alimentation mais qu’en ait il pour les produits solaires ? et bien figurez vous soi-disant il y a moins de risques dans les crèmes car on ne les inhale pas !!! que je sache on nous dit de protéger nos enfants du soleil et ne pas hésiter à les protéger avec de la crème solaire mais celle-ci est fabriquée avec un produit cancérigène :-C

Finalement, rien ne vaut un bon tee-shirt, un joli parasol et une jolie casquette pour protéger nos jolis têtes blondes 🙂

Le dioxyde de titane dans le viseur
14 septembre 2018 CM 197

©Adobe Stock

Employé dans de nombreux secteurs en tant que colorant blanc et filtre anti-UV, le dioxyde de titane est pointé du doigt en France et en Europe en raison de risques possibles sur la santé.
Confiseries, pâtisseries, peintures, cosmétiques, médicaments, dentifrices… Le dioxyde de titane est utilisé pour blanchir et intensifier la brillance d’une grande variété de produits. Il représente également un filtre minéral efficace, ce qui en fait un ingrédient phare dans les produits solaires. « Utilisé à l’échelle de nano, le dioxyde de titane possède des propriétés uniques offrant une bonne efficacité SPF. Les particules forment un film protecteur sur la couche superficielle de la peau et réfléchissent les rayons UV du soleil », explique Sarah Klappert, directrice de la communication du groupe allemand Beiersdorf, notamment propriétaire des soins solaires de la marque Nivea. Avant d’ajouter : « Il présente en outre une bonne stabilité et une facilité à être introduit dans les processus de formulation, il peut par exemple contribuer à améliorer la résistance des produits solaires à l’eau. »
Potentiellement classé CMR
Seulement voilà, le dioxyde de titane est controversé depuis plusieurs mois en raison d’éventuels effets néfastes sur la santé. Il est notamment suspecté d’entraîner un risque de cancer. Résultat, l’an dernier, l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a rendu un avis positif pour que le dioxyde de titane soit classé CMR (Cancérogène, mutagène et reprotoxique), en tant que cancérogène suspecté par inhalation. Or, en cosmétique, il est interdit d’utiliser des ingrédients classés CMR. « Mais il existe toutefois des dérogations prévues par le règlement cosmétique », précise Anne Dux, directrice des affaires scientifiques et réglementaires de la Fédération des entreprises de la beauté (Febea). Par exemple, un ingrédient autorisé dans l’alimentation peut être utilisé en cosmétique, même s’il est classé CMR. Ce qui est le cas du dioxyde de titane, employé comme colorant alimentaire. Problème, cet usage pourrait être interdit d’ici à quelques mois. En février, les pouvoirs publics français ont demandé à la Commission européenne de suspendre son utilisation dans les produits alimentaires. Toutefois, cette éventuelle suspension ne devrait pas impacter, dans l’immédiat, son utilisation en cosmétique. « La pénétration digestive est bien supérieure à la pénétration cutanée. Ainsi, un ingrédient interdit dans l’alimentation ne présentera pas forcément de risque en cosmétique, où son utilisation pourra éventuellement être autorisée », explique Anne Dux.
Dérogations
Par ailleurs, les règles encadrant les ingrédients classés CMR 2 (risques suspectés) sont plus souples que pour les CMR 1 (risques avérés ou présumés). Les premiers peuvent bénéficier d’une dérogation supplémentaire s’ils ont reçu, au préalable, un avis favorable du Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs (CSSC). Un feu vert déjà obtenu pour le dioxyde de titane en 2013, comme le confirme Sarah Klapper, « cet ingrédient a fait l’objet d’évaluations répétées, et sa sécurité a été confirmée par des autorités de sécurité indépendantes internationales, dont le CSSC de la Commission Européenne ». Le recours aux nanoparticules de dioxyde de titane est également plus strictement encadré dans l’UE depuis juillet 2016. Dans les produits solaires, leur concentration ne doit pas dépasser 25% et les fabricants ne peuvent les utiliser sous forme d’aérosol.
AUDREY FREEL

 

Retour du soleil !!!

je sais pas vous mais moi avec le retour du soleil je suis en pleine forme et j’en ai profité pour appliquer le sérum visage, et voilà suis prête pour une belle journée et mon visage aussi…. et vous quel soin avez vous mis ?

C’est la rentrée !!!!

Pourquoi ne pas profiter d’un petit moment lorsque les enfants sont à l’école pour prendre soin de votre visage ? Nettoyer d’abord votre visage avec la lotion micellaire puis appliquer le gommage visage en massant délicatement….

et voilà vous avez retrouvé une peau toute douce !!!!!!